Apprendre le tahitien en jouant du ukulele

Fun Fun Fun, c’est véritablement le maitre mot de cette méthode d’apprentissage du tahitien. Chanter des chansons tahitiennes en grattant un morceau de bois sur des rythmes tropicaux, voilà un bien beau tableau.…

Mais pour y arriver, outre la maîtrise de son ukulele, le chanteur doit également connaître un minimum sur la langue tahitienne. Et c’est par le côté fun de la méthode que la motivation de l’apprenant le propulsera toujours vers le chemin de la réussite.

Si tu aimes Tahiti et la musique, alors cette méthode est pour toi!

Etape 1 : Choisir sa chanson

Cette étape est simple : il faut juste que mélodiquement cette chanson te plaise, avec un minimum d’accord pour commencer.

Moi, je te propose « ‘ahiri », une chanson qui ne contient que 2 accords au ukulele : c’est facile tu verras.

​Etape 2 : Les paroles

Etape 3 : Écouter la chanson

Lance la vidéo et écoute la chanson. Reconnais-tu des mots ? Aide-toi de la traduction que je te propose pour comprendre le contexte global de la chanson. L’important c’est de comprendre le sens des paroles.

Écoute la vidéo et lis les paroles en même temps. Concentre-toi sur des passages qui te semblent intéressants par la prononciation ou par le rythme de la chanson.

N’hésite pas mettre pause – à réécouter des petits passages plusieurs fois…

À ce moment, ton vocabulaire s’agrandit. N’hésite pas à inscrire les mots dans un petit carnet (ou répertoire) comme à l’école.

Etape 4 : Chanter avec son ukulele

Il faut s’entraîner chaque jour pour mémoriser les accords, mais aussi pour fixer les paroles. À force de répétition, tu maîtriseras le vocabulaire et la phonétique propre à la langue tahitienne. Tu verras aussi que tu seras capable de prononcer des mots difficiles très rapidement, car ton oreille se sera exercée également.

Les précisions phonologiques et grammaticales seront abordées au fur et à mesure des chansons qui s’y prêteront le mieux. Ces passages pourront te paraître difficiles - tu pourras toujours les survoler rapidement et y revenir plus tard…

Au final, ce n’est pas si mal d’apprendre le tahitien en chantant, et encore mieux avec son ukulele. Tu apprends un vocabulaire riche en prononçant les mots correctement. Tu développes ton oreille aux sonorités du tahitien pour une meilleure compréhension orale. Et la construction de tes phrases s’en trouve améliorée avec une meilleure maîtrise de la syntaxe tahitienne.

TAVAE
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments