septembre 26

4 étapes simples pour apprendre à jouer du ukulele et chanter en même temps

0  comments

Est-ce que toi aussi, il t’est déjà arrivé de te mélanger les pinceaux quand tu chantes une nouvelle chanson au ukulélé ?

​Oui ? Souvent ? Bon je te rassure… Je connais des gars super doués qui te font des solos terribles et qui ne peuvent pas chanter du tout… C’était mon cas – au tout début ! Enfin, non, je ne fais pas des solos d’enfer… Mais, oui, je n’arrivais pas à jouer du ukulele et chanter en même temps : voilà ce que je voulais dire.

Donc tout cela me frustrait, ça m’énervait limite ! Encore un peu et c’était le sentiment d’échec qui s’installe - petit à petit. Et la perte de confiance, je t’en parle pas, elle n’était pas loin à poindre son bout de nez.

Mais le plus grave dans tout ça c’est que parfois je laissais tomber le ukelele dans un coin de la maison pendant des semaines !!! Ouch !

Alors si toi aussi, les pinceaux, ça te connaît - les difficultés, elles sont bien réelles :

  • Tu n’arrives pas à garder le rythme tout au long du morceau ;
  • Tu as des difficultés à synchroniser maîtrise du chant et maîtrise de ton ukulele ;
  • Tu oublies parfois l’air de la chanson ou même tu modifies les paroles - LOL, tu les inverses ;
  • Bref, on ne reconnaît plus la performance exécutée.

Voilà ce qui se passe quand on essaye de pratiquer chant et ukulele en même temps… du moins au début. Et c’est une bonne nouvelle en soi ! Oui ! Car ça veut dire que ça ne dure pas une éternité…

Mais avant de t’en dire plus, revenons sur le pourquoi.

Pourquoi on a du mal à jouer du ukulele et chanter en même temps ?

Es-tu capable de conduire et téléphoner en même temps ? T’es sérieux me diras-tu ! Enfin réponds, dans l’absolu c’est  oui ! Non ? Bon, ce n’était pas un bon exemple.

Es-tu capable de pédaler sur un vélo et chanter en même temps ? Voilà, tu vois ce que je veux dire… faire du vélo c’est complexe… rappelle-toi la première fois ! Gérer la direction, gérer l’équilibre, coordonner ses mouvements ! Et puis un jour… TADAM ! C’est devenu automatique !

Tu es capable de descendre les escaliers et les poubelles en même temps. Tu rigoles ? Mais si tu y arrives, c’est que c’est automatisé. Ton cerveau fait des choses surprenantes. Tu peux cumuler des activités dès lors qu’elles deviennent habituelles.

Donc, si tu n’arrives pas à jouer du ukulele et chanter en même temps - c’est parce que ton cerveau n’a pas encore systématisé tout le processus. Et c’est ce qui m’amène maintenant à te donner les étapes pour y arriver.

La méthode qui marche super bien pour chanter et gratter ton morceau de bois !

On va donc simplement décomposer tout ce processus complexe en une multitude de taches simples pour que ton cerveau puisse les intégrer petit à petit et en faire un automatisme !

Il s’agira de :

  • Chanter juste et avec les bonnes paroles ;
  • Connaître la rythmique du morceau ;
  • Connaître les accords et bien positionner les doigts sur le manche ;
  • Enfin savoir quand opérer les changements d’accords ;

Rappelle-toi, pédaler sur un vélo c’est une action complexe… qui t’as pris beaucoup temps pour être maîtrisée : jouet et chanter en même temps c’est pareil.

Il faut automatiser le processus, s’entrainer et s’entrainer et s’entrainer encore… tu vas y arriver. Et puis un jour : re-TADAM !

Alors concrètement, on fait comment ?

  • D’abord le chant : enregistre-toi sur ton téléphone par exemple – tu dois pouvoir revenir sur ta prestation pour en voir les défauts et pouvoir les corriger - justesse, hauteur.
  • Ensuite, travaille la rythmique : Très lentement - lentement, puis plus vite. L’important c’est de garder le bon dessin rythmique que tu vas exécuter de plus en plus vite. Entraîne-toi aussi à changer les accords plusieurs fois, toujours en variant la vitesse du rythme.
  • Enfin on tente de jouer du ukulele et de chanter en même temps : le problème ici c’est de pouvoir anticiper les changements d’accords tout au long de la chanson. Pour cela, aide-toi des fiches PDF que je t’ai envoyées déjà. Elles te serviront d’aide-mémoire aussi bien pour les paroles que pour les accords correspondants.
  • Si ce n’est pas le cas, tu trouveras ces fiches PDF ici et là, parsemées sur mon site – elles sont gratuites, y-a pas de soucis avec ça.

​PDF GRATUIT :

JOUER DES CHANSONS TAHITIENNES, PAROLES ET ACCORDS

Voilà, maintenant y-a plus qu’à… travailler et travailler et retravailler !

Encore une fois ! Rappelle-toi le vélo ! Rappelle-toi ces sensations de liberté et de plaisir décuplées une fois la maîtrise automatisée !

Poser ta voix sur le son de ton ukulele deviendra complètement naturel. À toi les barbecues en famille, sur la plage ou en soirée…

Si tu as aimé cet article, partage-le avec tes amis. Laisse-moi un commentaire, et j’aurai plaisir à te lire.


Tags

chanter, Jouer ukulele


You may also like

Fenua – E Ono

‘O Hotu to ‘oe i’oa

Leave a Repl​​​​​y

Your email address will not be published. Required fields are marked

Résoudre : *
16 + 8 =


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!